Service Civique

Le service civique c'est quoi ?

 

Le service civique est un engagement de 6 à 8 mois permettant de mettre en place des actions et d'aider au développement de la structure. Pour y avoir accès, il faut avoir entre 16 et 25 ans (et jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap), être nationalité Française ou ressortissant de l’espace économique européen ou disposer un titre de séjour régulier en France. Il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme, ni d'expériences professionnelles pour en bénéficier. 

 

Le critère le plus important est la motivation !

 

L'objectif est d'être en adéquation avec les valeurs républicaines communes aux missions de service civique et de créer une relation de confiance avec la structure d'accueil. Le service civique permet de mettre un pied dans le monde associatif et/ou professionnel tout en apportant ses compétences et en gagnant de la confiance en soi. 

 

La mission est indemnisée par l’Etat à hauteur de 489,59 € par mois, auxquels s’ajoute l’équivalent de 111,35 € de la part de la structure d'accueil. La durée hebdomadaire d’engagement peut également varier. Elle doit être de 24 heures par semaine minimum et peut aller jusqu’à 48 heures, réparties sur six jours. Cependant, ce maximum doit rester exceptionnel, la plupart des missions porte sur une durée hebdomadaire de 35 heures, ce seuil est d’ailleurs indépassable si le volontaire est mineur. 

 

Un tuteur au sein de la structure d'accueil est désigné et formé pour accompagner le volontaire sur toute la durée de la mission. Le service civique comprend également une formation civique et citoyenne, la formation aux premiers secours (Prévention et Secours de niveau 1 dite "PSC1") pour chaque volontaire.

 

Quelles missions peut-on réaliser avec l'UNCU ?

 

Les missions doivent respecter trois principes :

  • Permettre aux volontaires de mener une action ayant une utilité sociale directe ;
  • Être une mission de terrain au contact des bénéficiaires de l’action ;
  • Ne pas correspondre au contenu d’une profession réglementée (entraineur, animateur sportif, agent de développement, agent administratif, etc.).

Missions de service civique 2022

Les missions proposées peuvent durer 6 ou 8 mois. Elle devront obligatoirement s’inscrire dans les thématiques suivantes (toutes labellisées “Génération 2024”) :

 

 

- Accompagner la réussite scolaire des jeunes sportifs au sein des clubs,

- Favoriser la pratique du sport comme outil de préservation de la Santé et du Bien-être,

- Favoriser l'accès des femmes au sport et aux responsabilités au sein des clubs,

- Favoriser l'accès aux activités physiques et sportives aux enfants éloignés de la pratique dans les QPV et dans les zones rurales.

 

Génération 2024

Label Génération 2024

En tant que structure disposant de l'agrément service civique, l'UNCU s'est engagée à respecter et faire respecter la charte qualité Missions de Service Civique "Génération 2024" prônant les principes suivants :

1. Intérêt général
La mission est au service de l’intérêt général, et non au seul service de la structure d’accueil. Elle contribue à faire progresser un enjeu sociétal majeur. À ce titre, l’essentiel du temps de mission est constitué d’actions à mener au contact des publics bénéficiaires, non exclusivement composé de professionnels. Les volontaires sont, dès le début et tout au long de leur
mission, sensibilisés à cet objectif d’intérêt général et aux publics bénéficiaires de la mission.

2. Formation des tuteurs
Les tuteurs de volontaires en Service Civique doivent être formés à cette fonction. L’obligation de formation des tuteurs est remplie si au moins une journée de formation par tuteur a été suivie (soit une journée de formation en présentiel, soit deux modules de formation, l’un à distance complété d’un deuxième en présentiel). Au-delà de cette obligation, les organismes et tuteurs s’engagent dans le cadre de ce programme à se former régulièrement, dès les premières semaines d’accompagnement des volontaires. Les tuteurs déjà formés et les tuteurs expérimentés pourront également se former régulièrement, en suivant des modules d’approfondissement d’une demi-journée. Le différents modules de formation et les inscriptions sont disponibles sur ce site : http://www.tuteurs-service-civique.fr/.
La structure d’accueil valorisera également en interne le rôle des tuteurs par différents moyens : rassemblement de tuteurs, atelier d’échange de pratiques, événement de valorisation en fin de mission, etc.

3. Accessibilité et mixité
Les missions de Service Civique doivent être accessibles à tous, quels que soient le profil, la situation et l’origine des candidats, leur parcours ou leur formation initiale. Le recrutement des jeunes doit tenir compte de ce principe et se faire sur la base de la motivation des jeunes à s’engager. Le Service Civique a aussi pour objectif de faire vivre une expérience de mixité aux volontaires, que ce soit à travers les publics bénéficiaires ou d’autres volontaires aux profils variés avec qui ils interviennent. Pour faire vivre ces principes d’accessibilité et de mixité, la structure d’accueil s’engage à accueillir :

- Des jeunes recrutés en binôme femmes-hommes ou en équipe paritaire femmes-hommes,
- Et/ou des volontaires de niveaux de formation différents, des jeunes en situation de décrochage scolaire à des je unes diplômés d’un Bac+5,
- Et/ou des volontaires en situation de handicap et des volontaires valides.

4. Formation civique et citoyenne
Les organismes agréés au titre de l’engagement de Service Civique ont l’obligation d’assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne (FCC), en interne ou à travers la programmation proposée par les DRAJES.
Elle comprend 2 volets obligatoires : un volet théorique d’un ou plusieurs modules, ayant pour objectif de sensibiliser les volontaires aux enjeux de la citoyenneté, et un volet pratique sous la forme d’une formation aux premiers secours de niveau 1 (PSC1). L’un des deux volets au moins doit être réalisé au cours des trois premiers mois de la mission. Les formations civiques et citoyennes favoriseront les échanges entre volontaires de différents horizons et/ou engagés dans différentes structures.

5. Participation à la communauté du Service Civique
Les organismes et tuteurs permettront aux volontaires de participer aux rassemblements de volontaires organisés sur leur territoire, pour faire vivre les valeurs chères au monde du sport d’ouverture, de rencontre et d’esprit d’équipe. Cette participation permettra aux organismes et aux volontaires de participer à la
communauté du Service Civique.

6. Accompagnement au projet d’avenir
Les organismes d’accueil de volontaires doivent accompagner le volontaire dans sa réflexion sur son projet d’avenir, afin de favoriser, à l’issue de sa mission de Service Civique, son insertion sociale et professionnelle. Cet accompagnement nécessite des temps d’accompagnement dédiés aux projets d’avenir des volontaires. Au moins 3 entretiens formalisés sur ce sujet doivent être réalisés au cours de la mission.

Afin d’accompagner au mieux le volontaire, les organismes :
- Prendront connaissance des deux fiches pratiques qui sont mises à leur disposition sur l’accompagnement au projet d’avenir : accompagnement au projet d’avenir et ressources pour
accompagner les jeunes ;
- Nommerons, en interne ou en externe, un tuteur « projet d’avenir » différent du tuteur officiel ;
- Pourrons utiliser la plateforme diagoriente pour permettre aux volontaires de reconnaitre et valoriser les compétences qu’ils ont développées à travers leur expérience de Service Civique :
https://diagoriente.beta.gouv.fr/
- Compléteront avec le volontaire, à la fin de sa mission, un bilan nominatif qui contient : les tâches accomplies par le volontaire, les compétences qu’il a développées et les qualités dont il
a fait preuve, les formations qu’il a suivies, complété par une appréciation globale du tuteur.

7. Auto-évaluation
Afin de contribuer au respect du cadre du Service Civique et à l’amélioration continue de son déploiement, les structures d’accueil réalisent au moins une fois par an une auto-évaluation de leur accueil et de leur accompagnement, en complétant la grille d’auto-évaluation qui leur est fournie à cet effet.

Source : Charte qualité Missions de Service Civique "Génération 2024"

 

contact

Pourquoi accueillir un(e) volontaire dans sa structure ?

 

Les missions de service civique permettent de mettre en œuvre de nouveaux projets ou développer ceux existants au sein des structures les accueillant. Les volontaires peuvent ainsi vous permettre d'enclencher une nouvelle dynamique et apporter un regard nouveau sur vos actions et votre structure. Ils permettent également de mobiliser votre réseau de bénévoles autour de nouvelles actions, d'apporter de la mixité sociale et de valoriser l'implication de votre structure dans un projet citoyen.

 

Le service civique permet aussi de former un jeune au sein de votre structure pour lui permettre de comprendre son fonctionnement et se professionnaliser. 

 

Un volontaire en Service Civique est indemnisé à hauteur de 489,59 euros net par mois, versé par l’Etat. La structure d’accueil doit verser quant à elle une prestation obligatoire relative à la subsistance de 111,35 euros par mois au volontaire (non soumise à charges sociales, pas de bulletin de salaire). L'indemnité globale du volontaire s'élève à 600,94 € (depuis le 1er juillet 2022). L’État finance également le régime complet de protection sociale du volontaire.

 

NB : Les volontaires ne peuvent assurer d’encadrement technique en autonomie pour aucune pratique sportive, quel que soit leur niveau : les volontaires qui disposeraient de diplômes sportifs (BAPAAT, CQP, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS, BEES, Licence STAPS, etc.) ne peuvent faire usage de leur compétence à encadrer un entrainement ou à réaliser les actes pédagogiques dans le cadre de leur engagement de Service Civique, conformément au principe de non substitution à l’emploi.

 

Les obligations de la structure d'accueil

 

  1. Les structures d’accueil ont l’obligation de désigner un tuteur pour le volontaire, de lui organiser une phase de préparation à la mission et de l’accompagner dans sa réflexion sur son projet d’avenir afin de favoriser son insertion professionnelle et sociale à l’issue de l’accomplissement de sa mission. Pour ce faire, le tuteur devra obligatoirement avoir obtenu sa formation « Tuteur Service Civique ».
  2. Le volontaire devra suivre obligatoirement une Formation Civique et Citoyenne et une Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1). Ces formations sont prises en charge par l’Etat. Les structures devront obligatoirement faire remonter à l’UNCU la copie des attestations de formation des volontaires au plus tard dans les deux mois suivant la fin de la mission. L’UNCU mettra en place chaque année une Formation Civique et Citoyenne pour les volontaires réalisant une mission au sein d’un de ses organes déconcentrés ou ses clubs.
  3. Un bilan nominatif entre le tuteur et le volontaire sera à réaliser chaque mois et à transmettre à l'UNCU en fin de mission.
  4. La structure d’accueil pourra accueillir au maximum 10 volontaires. Le tutorat sera quant à lui limité à l’accompagnement de trois volontaires maximum.

 

Comment accueillir un volontaire ?

 

1. Concevoir un projet d'accueil au sein de sa structure

 

Avant d'accueillir un volontaire, certaines questions sont à se poser :

- Savoir si sa structure est éligible,

- Déterminer l'objectif de cette mission,

- Définir la place qui sera attribuée au volontaire dans la structure,

- Réfléchir et structure les missions qui lui seront proposées,

- Définir et former les tuteurs (et déterminer le temps qu'ils pourront lui consacrer).

 

2. Créer sa mission

 

- Prendre connaissance des documents relatifs au service civique disponibles sur le site internet de l’UNCU :

Consulter le mémento

 

- Remplir la fiche mission service civique UNCU et nous la retourner :

Télécharger la fiche mission

 

- Dès validation de la fiche mission, nous créerons une offre de mission de service civique sur le site internet de l’agence nationale du service civique. Le moyen le plus fréquemment utilisé pour trouver un volontaire est le site de l'Agence du Service Civique. Celui-ci permet de recenser toutes les offres de missions proposées, leur publication étant obligatoire, ce lieu est utilisé par les jeunes en recherche de mission. Il est ensuite possible de partager les offres via d'autres canaux comme votre site internet, vos réseaux sociaux, des établissements scolaires, ...

- Dès que votre recrutement (sur la base des motivations) sera validé, vous aurez à créer le profil de votre volontaire sur COMITI et le compléter avec les pièces obligatoires (copie de la pièce d’identité, certificat médical, relevé d’identité bancaire, PSC1 et attestation de bourse le cas échéant) :

Enregistrer un volontaire

 

- Après vérification et validation des éléments transmis via COMITI, vous recevrez une notification, le contrat d’engagement et la convention de mise à disposition à remplir, signer et à transmettre en version originale au service référent de l’UNCU. La mission pourra ensuite débuter.

 

4. Accompagner son volontaire

 

Pour suivre le volontaire, il est nécessaire de désigner un tuteur au sein de votre structure. Cette personne sera en lien avec le volontaire et permettra de faire l'interface entre votre organisme et le volontaire. Durant sa mission, le tuteur désigné doit prévoir eu un temps d'informations pour le volontaire pour lui expliquer les droits et avantages dont il bénéficie à travers le service civique. La formation civique et citoyenne des volontaires et le PSC1 (formation secourisme premiers secours) sont obligatoires et doivent être effectués, au moins pour moitié, au cours des trois premiers mois de mission. La dernière mission du tuteur est de préparer le projet d'avenir de la personne tout au long de son service civique.

Télécharger le bilan nominatif

 

www.service-civique.gouv.fr

Pourquoi être volontaire en service civique ?

 

Le service civique est l’engagement d’un jeune dans une mission, et ce, au sein d’une structure d’intérêt général. Il a pour but de proposer à tous les jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap), sans condition de diplôme, un cadre d’engagement dans lequel ils pourront gagner en confiance, en compétences, et prendre le temps de réfléchir à leur projet d’avenir, tant citoyen que professionnel.

L’ accueil d’un volontaire en Service Civique doit être pensé avant tout comme la rencontre entre un projet relevant de l’intérêt général, porté par une collectivité territoriale ou une association, et un projet personnel d’engagement d’un jeune.

 

Le Service Civique s’adresse à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap) de nationalité française ou justifiant d’un an de résidence en France pour les jeunes originaires de l’extérieur de l’Union Européenne.

Il est accessible à tous les jeunes quel que soit leur niveau d’études, de formation ou de qualification. Pour la plupart des missions, seuls comptent les savoir-être et la motivation.

 

Indemnité et prestation obligatoire

Un volontaire en Service Civique est indemnisé à hauteur de 489,59 euros net par mois, versé par l’Etat. La structure d’accueil doit verser quant à elle une prestation obligatoire relative à la subsistance de 111,35 euros par mois au volontaire (non soumise à charges sociales, pas de bulletin de salaire). L'indemnité globale du volontaire s'élève à 600,94 € (depuis le 1er juillet 2022). L’État finance également le régime complet de protection sociale du volontaire.

 

Comment trouver une structure d'accueil ?

 

1) Consulter les offres de mission de service civique de l'UNCU et des autres structures d'accueil sur le site internet de l'agence du service civique :

Trouver ma mission

 

2) Proposer une mission directement auprès de nos clubs Universitaires :

Proposer ma mission au sein des clubs Universitaires

 

 

www.service-civique.gouv.fr